Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
testé et approuvé

La rhubarbe

La rhubarbe

La Rhubarbe ! Que peut on en dire mis à part que c'est un légume contrairement à ce que beaucoup de gens pense. Nous allons vous faire découvrir cette plante bien particulière.

Présentation :

Son nom latin reuburbarum lui vient du fait qu'elle n’était appréciée et consommée que par les peuples étrangers appelés " Barbares". Ce n'est qu'au XVIe siècle que Marco Polo nous la ramène d'un voyage en Asie.

Au départ on ne l'utilise que pour ses vertus curatives( notamment pour soigner les maladies vénériennes). Finalement, ceux sont les Anglais qui introduisent en Europe cette plante en tant qu'aliment. La France commence à la cultiver au XIXe siècle. Elle c'est très bien acclimatée dans nos contrées. On la trouve surtout dans le Nord et l' Est de la France mais si elle reçoit suffisamment d'eau, on peut aussi en avoir dans nos jardins.

Description :

La rhubarbe est une plante rustique. Elle possède des tiges partie comestible qui peuvent atteindre 1 mettre de hauteur et des feuilles larges et ondulées en revanche très toxiques.

Une tige, pèse environ 80 grammes et a une couleur rouge-rosée, avec un peu de vert arrivée à maturité. Sa chair est fibreuse mais se révèle fondante et acidulée après cuisson.

Il existe plusieurs variétés qui se distingue par leur épaisseur et leur couleur plus ou moins rosée. Contrairement à ce que l'on pourrait croire, la rhubarbe rouge n'est pas plus douce que la verte. Emblématique du printemps, on la trouve cependant sur certains marchés jusqu'à la fin de l'été.

Ses bienfaits :

Près de 75% de la tige est composée de fibres ce qui lui donne un pouvoir laxatif et aide aussi à lutter contre le mauvais cholestérol. Source de vitamines B,C,E et provitamine A, elle permet notamment de consolider les gencives, les dents, les os et accélère même la cicatrisation. Enfin sa vitamine K, favorise une bonne coagulation du sang.

Les substances antiseptiques contenues dans la rhubarbe ont quelques propriétés anti-inflammatoire.

L’ensemble des composés antioxydants de la rhubarbe contribue à réduire le risque de maladies cardiovasculaires.

Sans cuisson, la rhubarbe contient aussi du calcium et du manganèse qui sont excellents pour le bon fonctionnement de l’organisme mais trop acide pour toujours être appréciée de tous.

Enfin la rhubarbe est un aliment hypocalorique, 15Kcal/100 gr . Gorgée d'eau, elle contient très peu de glucide et lipide donc une alliée minceur idéale.

Conservation et consommation :

La rhubarbe doit être consommée rapidement après son achat afin qu'elle ne sèche pas. Choisir des tiges bien fermes et denses. Elle ne se conserve pas plus de 2 à 3 jours dans le bac à légumes.

Rincer les tiges pour enlever la terre puis les sécher dans un linge propre (évidement).

Éplucher les grosses tiges,

-soit avec un économe

-soit en faisant une entaille a l'une des extrémité. Il suffit ensuite de pincer les fibres entre le pouce et la lame du couteau puis tirer vers le bas.

La couper en tronçon puis la préparer cuite de préférence, bien qu'elle peut aussi être manger crue après avoir macérer quelques heures dans du sucre.

Quelques recettes :

- Compote pomme / rhubarbe

- Confiture fraise / rhubarbe

Sources d'informations :Fémininbio, Les fruits et légumes frais

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article